mercredi 9 décembre 2009

ETUDE SOLVIMO - Les ventes de biens immobiliers en augmentation de près de 20%

Une étude menée par Solvimo auprès d'une centaine d'agences du réseau fait apparaître une nette augmentation des ventes de biens immobiliers au deuxième semestre 2009 (+20% en moyenne par rapport au 2ème semestre 2008). Dans ce contexte, les primo-accédants constituent la majorité des acquéreurs.

Réalisée en Ile-de-France, Languedoc-Roussillon, Paca, Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, Bretagne, Lorraine et Nord-Pas de Calais, une enquête du réseau Solvimo présente les grandes orientations du marché de l'immobilier qui se dégagent au second semestre 2009.
Si la tendance générale montre une nette augmentation des ventes (+20% en moyenne), liée essentiellement à la baisse des prix et des taux d'intérêt, il existe néanmoins de grandes disparités entre les régions. Les pourcentages d'augmentation des ventes varient en effet de 10% en Ile-de-France à 28% en Rhône-Alpes pour atteindre des pics de 50% dans le Nord.

UN ENGOUEMENT POUR LES F3 EN PROVINCE ET POUR LES LOFTS EN RÉGION PARISIENNE

En province, les primo-accédants représentent la majorité des acquéreurs (30% en Lorraine, 80% en région Paca, 90% en Bretagne). Compte tenu du profil des acquéreurs, les biens recherchés sont essentiellement des F3 d'environ 60 m².
Dans la région Paca, on se tourne aussi vers les maisons individuelles de dimension modeste (90 à 100 m²) construites sur de petites parcelles de terrains (400 m²).
Même phénomène en région Midi-Pyrénées, où plus de 80% des acheteurs délaissent les appartements pour des maisons individuelles d'une surface moyenne de 105m².

En région parisienne les primo-accédants sont également majoritaires (50%). Les autres acquéreurs sont principalement des couples avec enfants (40%) ou des investisseurs (10%). A Paris, lorsque le budget consacré à l'investissement est plus élevé, la demande s'oriente également vers des biens atypiques de type lofts ou des appartements terrasse.

DES PRIX A LA BAISSE MAIS D'IMPORTANTES VARIATIONS

Le réseau Solvimo a constaté des fluctuations importantes entre les prix de l'immobilier ancien et ceux du neuf. Par exemple, en Languedoc-Roussillon et en Paca, l'immobilier neuf se vend entre 25 et 35% au-dessus du prix de l'ancien.

Les prix ont baissé partout en France, mais les variations peuvent être importantes d'une région à l'autre.
En Lorraine, l'immobilier neuf a ainsi subi une baisse de 60% contre 18% pour l'ancien.
Dans le Sud-Est (à Nice comme à Marseille), le prix de l'ancien stagne, tandis que l'immobilier neuf baisse d'environ 5%. A Marseille, les écarts de prix entre l'ancien et le neuf restent cependant significatifs (2700 le m² pour l'ancien contre 4000 euros pour le neuf).
A Lyon, le prix du neuf est très légèrement supérieur à l'ancien (2800 euros le m² contre 2500).

FINANCEMENT : LA FIN DES CRÉDITS-RELAIS

Selon Solvimo, les banques qui recommencent à prêter et à jouer leur rôle de conseiller, restent les meilleurs alliés des acquéreurs dans la concrétisation de leurs projets. Elle favorisent donc la reprise des transactions.
L'enquête a fait ressortir une tendance forte : les crédits relais n'ont plus la cote. Dans la mesure où le marché de l'immobilier n'offre pas aux particuliers une grande stabilité, les acheteurs sont devenus prudents. Ils préfèrent passer par une période de location entre la vente d'un bien immobilier et l'acquisition d'un autre plutôt que de mettre en place un prêt relais.

Enfin, tant en matière de choix que de services apportés par les agences immobilières, les acheteurs sont devenus de plus en plus exigeants. Ils recherchent désormais une réelle adéquation entre leur demande et les offres des agences, ainsi qu'une meilleure réactivité dans le suivi de leur dossier.
Les acquéreurs ne souhaitent pas forcément visiter davantage de biens, mais ils sont plus méfiants et ont besoin d'être accompagnés tout au long du processus d'achat. De ce fait, les transactions s'avèrent plus longues comme les délais de réflexion.

A Propos de Solvimo :
Réseau national d'agences immobilières originaire du Var, Solvimo a été créé par Olivier Alonso en 2001, avant d'être lancé en franchise en 2003. A terme, il vise 400 agences.
Solvimo prend en charge toutes les opérations liées à l'immobilier (achat, vente, location, gestion de biens...). Il propose aussi une assurance sécurité revente qui couvre gratuitement l'acquéreur à hauteur de 30.000 euros si des impondérables l'obligent à revendre rapidement son bien à perte.
www.solvimo.com

CONTACT PRESSE
Infinités Communication
Audrey BUGNY audrey@infinites.fr
Agnès HEUDRON : agnesh@infinites.fr
Tél.: 01 30 80 09 09 - Fax : 01 30 80 09 29
www.infinites.fr

Solvimo - Parc Tertiaire Valgora - Bt Q - 83160 La Valette du Var.
Tél. : 04 94 12 17 87
www.solvimo.com

--
Contact Presse:
Infinités Communication
Audrey Bugny
01 30 80 09 09
infinites@infinites.fr
http://www.infinites.fr

--

Communiqué envoyé le 09.12.2009 00:06:39 via le site Categorynet.com dans la rubrique Immobilier

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire